L’Urgence : prochain sujet d’une revue d’études littéraires

L’association Ad Hoc lance un appel à contribution pour le numéro 2 de sa revue éponyme. Le thème choisi est l’Urgence. Dans l’écriture, quel rapport à l’instant ?

Revue

Flickr/Remi Mathis

L’association Ad Hoc fait partie du Centre d’Études des Littératures et Langues anciennes et moderne (Cellam) de l’Université Rennes 2. Elle a publié le premier numéro de sa revue  il y a quelques jours, sur le thème du « spectaculaire ». La revue peut être lue en ligne.

On peut y lire notamment les articles suivants : « La furieuse, ou le spectacle de la fureur féminine dans la tragédie de la Renaissance », Vincent Dupuis, Université McGill, « La tragédie au risque du spectaculaire. Genre tragique et ‘appareil théâtral’ aux XVIIe et XVIIIe siècles », Ouafae El Mansouri, Université Paris 8,  ou encore « La vedette, ‘représentation spectaculaire de l’homme vivant », Gabriel Ferreira Zacarias, Université de Bergame, Université de Perpignan et Paris X.

Pour le prochain numéro, le thème retenu est « L’urgence« .

Pour y voir plus clair, l’appel à contribution donne les éléments suivants : « L’urgence ‘requiert une action, une décision immédiate’ (Trésor de la langue française), produit une impulsion et enjoint le journaliste, l’historien, l’écrivain, l’artiste à la prendre en charge sans ‘retard’ ni délai selon le médium qui lui est propre ».

Or, si les choses semblent évidentes pour le journaliste, qui produit son papier quasiment dans l’immédiateté, qu’en est-il pour l’écrivain ou plus encore pour l’historien ?

Dans l’un et l’autre cas, l’historien et l’écrivain ne risquent-ils pas de produire tout simplement un article, n’ayant pas disposé du temps nécessaire à l’analyse historique et à la création littéraire ? Cette contradiction est-elle gérable ?

L’association Ad Hoc propose de « repenser la notion d’urgence, encore peu théorisée, selon un spectre temporel plus large qui la libère d’une stricte assignation à l’instant ».

De quoi activer sérieusement les méninges…

Les propositions de contributions peuvent être déposées avant le 10 septembre 2012, et les contributions définitives envoyées avant le 26 novembre.

Alors, tous à vos plumes d’été  !

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.