Un quart des universités en déficit probable en 2012

Selon le Monde, près d'un quart des universités seraient en situation de "faillite virtuelle".

Selon Le Monde, près d’un quart des 80 universités françaises pourraient se retrouver en situation « de grave déficit » en 2012. D’après Jean-Loup Salzmann, président de Paris-XIII et chargé de la commission des moyens à la CPU, il y a un déficit de « 45 millions d’euros sur la masse salariale », dû notamment à une mauvaise évaluation de l’augmentation des salaires liée à l’ancienneté des personnels.

Le décret licence signé par Laurent Wauquiez imposant 1 500 heures de cours sur 3 ans met également les universités en situation délicate puisque aucun crédit supplémentaire n’a été alloué pour son financement.

Les universités prestigieuses n’échappent pas à la crise : Strasbourg, Paris-Diderot, Pierre-et-Marie-Curie, et Paris-XI sont particulièrement touchées. « Des universités à forte activité de recherche voient leurs crédits de fonctionnement sous-estimés, car le ministère prend mal en compte le personnel technique et les ingénieurs indispensables pour faire fonctionner les laboratoires », affirme Vincent Berger, président de Paris-Diderot.

Selon le rapport de la Cour des Comptes du 2 juillet 2012, 120 millions d’euros manqueraient au budget de l’enseignement supérieur.

Jean-Loup Salzmann estime cependant qu’il serait « impensable qu’un gouvernement de gauche, qui mise sur la jeunesse et sur la recherche, mette les universités à la diète budgétaire ou, pire, les place sous tutelle ».

Source(s) :
  • Le Monde

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.