Refondation de l’école : c’est parti !

A partir d'aujourd'hui, plus de 400 experts de l'éducation planchent sur la "refondation" de l'école, suite à la grande concertation lancée hier par Vincent Peillon. Revue de presse.

« Peillon à la Sorbonne, acte I de la refondation de l’école » titrait Le Figaro hier soir.

Suite à l’ouverture hier par Vincent Peillon à la Sorbonne, en présence du Geneviève Fioraso, et de George Pau-Langevin, de la grande concertation sur l’école, des ateliers vont se dérouler sur tout le mois de juillet.

En effet indique Le Figaro , des ateliers réunissant des professionnels de l’éducation se réuniront à partir d’aujourd’hui, jusqu’au 21 juillet, puis du 20 août à fin septembre, autour de quatre thèmes : « la réussite scolaire (décrochage scolaire, redéfinition du socle commun de connaissance…), les élèves (rythmes scolaire, handicap…), un système éducatif juste et efficace (gouvernance, numérique…), ‘des personnels formés et reconnus’. »

Un rapport sera remis au ministre de l’Education, suite à ces discussions, en octobre prochain.

Plus de 400 experts mobilisés

« Chiche, l’école va changer » titre de son côté ce matin Le Parisien. Le quotidien indique ainsi que pour ces ateliers, « pas moins de 400 experts ont été sollicités pour prendre part aux 4 groupes de travail (sur les quatre thèmes susdits), eux-mêmes composés au total de 21 sous-groupes ». Qui trouve-t-on parmi ces experts ?  Le Parisien les liste : « des représentants des syndicats de profs, des fédérations de parents d’élèves, des universitaires de Belgique ou de Suisse », mais aussi « Claudie Haigneré » ou encore « Gaby Cohn-Bendit, frère de Dany », sans oublier « des députés UMP, comme Benoist Apparu ou Michèle Tabarot ».

Le Monde évoque de son côté « une concertation très encadrée« par le gouvernement. Le quotidien note ainsi que « vingt-trois membres du gouvernement sont mobilisés pour l’opération ». Cependant complète-t-il, « tous les Français pourront faire leurs remarques et leurs propositions sur un site » dédié.

Luc Chatel, ancien ministre de l’Education, député UMP de Haute-Marne, jugeait hier sur BFM TV que « l’école a[vait] moins besoin de concertation que d’action ». En ajoutant, au sujet de la création de 1000 postes dans le primaire pour la rentrée, que c’était de l’ » esbroufe ».

Source(s) :
  • Le Figaro, Le Parisien, Le Monde, AFP

1 commentaire sur "Refondation de l’école : c’est parti !"

  1. oncroitrever  6 juillet 2012 à 17 h 06 min

    Je n’avais pas capté qu’avec une crise pareille l’urgence était de refonder l’école que je ne savais pas si malade qu’elle doive passer avant la lutte contre le chômage , la dette , la diminution des dépenses publiques. C’est vraiment un choix sectaire que de commencer par gratter le ventre des enseignants, principale source d’électorat. Et philosophiquement on supprime aussi les heures supplémentaires car travailler plus plus pour gagner plus c’est pas de gauche. Par contre travailler le moins possible et faire payer au maximum ceux qui bossent plus de 35 heures, voilà le programme qu’on nous sert en l’appelant justice. Bel exemple pour nos enfants à qui les enseignants démultipliés et reposés par leurs longues vacances (s’ils ne sont pas en maladie pour se restructurer) apprendront les règles de base du bonheur : N’en fais pas trop, sois fonctionnaire , vis sur ta retraite à 60 ans, ne travaille pas le dimanche c’est pas sain, et prends avec justice et équité le plus de pognon possible à ceux qui bossent 60 heures, qui créent de l’emploi et de la richesse, et qui n’ont rien compris au film….. Ca va aller loin ça ???Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.