Ayrault sur l’éducation : priorité à « l’enseignement primaire » et aux « premiers cycles de l’enseignement supérieur ».

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a réaffirmé hier, lors de son discours de politique générale, la priorité donnée par le gouvernement à l'enseignement primaire et aux premiers cycles de l'enseignement supérieur. Il a également annoncé des mesures pour l'université.

Jean-Marc Ayrault a tenu hier face aux députés son discours de politique générale, dans lequel l’éducation tenait une part importante. Le premier ministre a en effet réaffirmé l’intention de Hollande de faire de « la jeu­nesse et de l’éducation la prio­rité de son quin­quen­nat », à commencer par  l’enseignement primaire et les premiers cycles de l’enseignement supérieur. Il a également annoncé des mesures pour l’université et la recherche. Enfin, il a confirmé la tenue d’une « consul­ta­tion sur la refon­da­tion de l’école le 5 juillet » prochain.

L’enseignement primaire et les premiers cycles de l’enseignement secondaire, « maillons faibles » du système éducatif

C’est « en pen­sant à l’avenir de la jeu­nesse que je condui­rai l’action de mon gou­ver­ne­ment », a déclaré Jean-Marc Ayrault. Le premier ministre a placé l’école « au coeur de la pro­messe répu­bli­caine ». Si l’école « fait naître parmi les jeunes géné­ra­tions un pro­fond sen­ti­ment d’attachement à nos valeurs fon­da­men­tales » et permet « la pro­mo­tion sociale », « le sys­tème éduca­tif ne pro­duit ses effets que pour 80% des jeunes et n’est pas adapté pour les 20% res­tants », a déploré Jean-Marc Ayrault. C’est pourquoi il a exprimé la volonté de concentrer ses efforts « sur l’enseignement pri­maire et les pre­miers cycles de l’enseignement supé­rieur, qui forment les maillons faibles de notre sys­tème ».

Pour cela, le Premier ministre a proposé l’établissement d’un « nou­veau contrat éduca­tif », en citant notamment l’embauche de 1 000 professeurs des écoles pour la rentrée 2012, « le recru­te­ment de 1 500 auxi­liaires de vie sco­laire indi­vi­duels » et bien sûr la création de 60 000 nouveaux postes dans l’éducation sur le quinquennat.

Réforme de la loi sur les universités et mesures pour la recherche

Le Premier ministre a également annoncé qu’il « réfor­mera la loi sur les uni­ver­si­tés pour garan­tir le bon fonc­tion­ne­ment et l’autonomie réelle des établis­se­ments d’enseignement supé­rieur », confirmant les propos de la ministre Geneviève Fioraso. Cette dernière avait évoqué il y a quelques semaines le remplacement de la LRU par une nouvelle loi.

En ce qui concerne la recherche, Ayrault lui « redon­nera toute sa place ». Il souhaite en outre « ren­for­cer les liens entre uni­ver­si­tés, grandes écoles, labo­ra­toires de recherche et entre­prises, pour que les études supé­rieures débouchent véri­ta­ble­ment sur une inser­tion pro­fes­sion­nelle et concourent à la réus­site du redres­se­ment pro­duc­tif ».

Enfin, le Premier ministre a confirmé la tenue d’une « consultation sur la refondation de l’école le 5 juillet », puis d' »assises de l’enseignement supérieur et de la recherche » qui « prépareront une loi de programmation qui sera présentée au Parlement au début de l’année 2013 ».

Source(s) :
  • AEF, AFP, leparisien.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.