Rythmes scolaires : les professionnels de la santé réclament une « réforme en profondeur »

L'Académie de médecine a de nouveau réclamé hier la "réforme en profondeur" des rythmes scolaires actuels. Elle appelle notamment à la suppression la semaine de 4 jours en primaire, un "véritable contresens biologique".

L’Académie de médecine a réclamé hier dans un communiqué une « réforme en profondeur » des rythmes scolaires actuels dans le premier degré, qui auraient des conséquences nuisibles sur la santé des enfants.

Si l’institution s’est réjouie de l’allongement des vacances de la Toussaint à deux semaines, elle a appelé à la suppression de la semaine de 4 jours, « véri­table contre­sens biologique » pour les enfants qu’elle avait dénoncé dans un rapport daté de janvier 2010.

« Faite pour les adultes »

Selon l’Académie, la semaine de 4 jours « impose aux enfants une désyn­chro­ni­sa­tion de leurs rythmes bio­lo­giques avec une rup­ture entraî­nant, les lundi et mardi, fatigue, baisse de vigi­lance et dif­fi­cul­tés d’apprentissage ». Elle serait davantage « faite pour les adultes, ensei­gnants ou parents d’élèves afin de libé­rer le samedi et allon­ger le week-end ».

De meilleures résultats en travaillant 5 jours d’affilée

Supprimer la semaine de 4 jours permettrait donc d’améliorer « à la fois la santé des enfants et leur niveau de per­for­mance dans le clas­se­ment européen ». Selon l’Académie, les enfants européens, qui travaillent « en majorité 5 jours d’affilée ou 4 jours et demi », affichent « de bonnes performances scolaires ».

Juste avant le début des concertations préalables à la grande loi d’orientation et de programmation pour l’école, les débats sur les rythmes scolaires se multiplient, suscitant parfois des conflits d’intérêts entre élèves, enseignants, parents, collectivités et professionnels du tourisme. L’Académie de médecine appelle cependant les acteurs à « mettre la santé de l’enfant au coeur de la réflexion ». Cela doit « pri­mer sur toute autre considération », estime-t-elle.

Source(s) :
  • francesoir.fr, lci.tf1.fr, AFP

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : les professionnels de la santé réclament une « réforme en profondeur »"

  1. gaussy  12 juillet 2012 à 22 h 34 min

    Oui, tout à fait d’accord pour la semaine de 5 jours. Le saucissonnage de la semaine casse la cohésion, le fil conducteur des apprentissages.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.