L’évaluation des enseignants-chercheurs favoriserait les « risques psychosociaux » (Ases)

Selon l'Association des sociologues enseignants du supérieur, l'évaluation systématique des enseignants-chercheurs pourrait "renforcer et démultiplier le nombre [...] de risques psychosociaux" chez les personnels concernés.

Selon l’Ases (Association des sociologues enseignants du supérieur), « l’évaluation individuelle, systématique et récurrente des enseignants-chercheurs […], couplée à une pression constante et croissante, risque de renforcer et démultiplier le nombre […] de risques psychosociaux » chez les personnels.

Le dispositif d’évaluation actuel tendrait à développer les « situations individuelles et collectives de cet ordre qui existent déjà […] : (démission, suicides, arrêts longue maladies pour longue dépression…) », explique l’Ases, car elle est totalement incompatible avec certains aspects de l’activité des enseignants-chercheurs. Elle « laisse dans l’ombre les dimensions du travail […]primordiales, comme le travail collectif », détaille l’association. De plus, « les formats imposés à travers des calendriers ou des indicateurs bibliométriques et quantitatifs étouffent la recherche au lieu de la stimuler ». L’Ases dénonce également un système inégalitaire, qui « ne récompense pas les plus méritants, mais les plus aptes à adopter des stratégies de mise en conformité avec ses indicateurs ».

Une motion adoptée par l’association la semaine dernière demande donc « l’abrogation du décret du 23 avril 2009 posant les principes » de cette évaluation.

Le dispositif d’évaluation systématique des enseignants-chercheurs suscite depuis quelques temps de vifs débats entre les acteurs de l’enseignement supérieur. Une pétition a même été lancée le mois dernier pour réclamer son retrait. Elle a déjà récolté près de 6 100 signatures.

Source(s) :
  • AEF

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.