Selon Slate.fr, quatre candidats à la succession de Richard Descoings ont passé la première étape de sélection et peuvent toujours prétendre à la direction de Sciences Po Paris . Il s’agit de Jean-Michel Blanquer, Dgesco, Hervé Crès, administrateur provisoire de l’IEP Paris, Dominique Reynié, directeur général de la Fondapol, et Gilles Andréani, magistrat à la Cour des Comptes.

La Fondation nationale des Sciences Politiques et le Conseil de direction de l’IEP, qui ont procédé à cette première étape de sélection, désigneront ensuite le candidat retenu qui sera nommé directeur de Sciences Po Paris par décret du président de la République.

Selon Arnaud Bontemps, vice-président Unef du Conseil de direction de Sciences Po, « les tra­vaux d’instruction conti­nue­ront tout au long de l’été pour essayer de rendre des conclu­sions en sep­tembre ». Le jeune homme a toutefois déploré la « politique de confidentialité » autour de cette sélection, estimant que « le comité doit accep­ter de publier sa démarche, ne serait-ce » que pour informer « les can­di­dats de l’avancement des tra­vaux », et « la com­mu­nauté de Sciences Po de la manière dont l’on va tra­vailler ».

Selon un blog du Monde, 24 postulants avaient déposé un dossier de candidature à la direction de l’IEP, après la mort de Richard Descoings en avril dernier.