Vincent Peillon, ministre de l’Education et agrégé de philosophie, a répondu hier à une des questions posées au bac philo : « Serions-nous plus libres sans l’Etat ? » (sujet du bac S)

« Certainement pas. Mais la vraie question est : quel Etat nous permet d’être libres ? » a-t-il répondu, indique leparisien.fr. « Sans Etat, on risque d’être dans le droit du plus fort » a souligné le ministre. « Comment organiser l’Etat pour nous permettre d’être libres ? Il y a plein de conditions » a-t-il poursuivi, avant d’insister sur le fait qu’il n’y a « pas d’Etat démocratique sans instruction et sans éducation ».