Une amende de 10 000 francs et trois ans de prison pour les fraudeurs au bac en 1901

Le Monde révèle qu'en 1901, ceux qui trichaient au bac risquaient une amende de 10 000 francs-or et trois ans de prison.

10 000 francs : selon Claude Lelièvre, historien de l’éducation cité par Le Monde, une loi de 1901 prévoyait jusqu’à 10 000 francs-or d’amende et trois ans de prison pour « ceux qui favorisaient la triche » au baccalauréat.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.