« Qu’on nous dise qu’on nous aime, qu’on nous fasse confiance ! Cette histoire de mammouth, cette idée qu’on soit des fainéants, ça me fait mal. Mais qui est plus flexible qu’un enseignant à qui on demande sans cesse d’appliquer des nouvelles réformes, parfois aussitôt enterrées ? »

Ludovic Michel, professeur de lettres en collège, La Voix du Nord, 04/06/2012