Peillon : « C’est un nouveau contrat entre l’école et la Nation que nous allons construire »

Vincent Peillon était présent samedi au congrès annuel de la FCPE. Il a annoncé que dès demain démarreront les concertations sur l'école, tandis que George Pau-Langevin a assuré que "tous les acteurs de la communauté éducative seront consultés et bien entendu les parents d'élèves".

Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, était présent samedi au congrès annuel de la FCPE, qui s’est achevé hier.

A cette occasion, rapporte l’AEF, le ministre a annoncé que les concertations sur l’école démarreront dès demain, « pour que la casse programmée par la droite [à la rentrée 2012] puisse être affaiblie ».

« C’est un nouveau contrat entre l’école et la Nation que nous allons construire, passer et respecter ensemble » a-t-il déclaré. La tâche qui attend le ministre est immense : il n’a pas caché qu’il « faudra du courage. »

Les syndicats semblent néanmoins avoir confiance : Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, a ainsi indiqué à l’AEF que « le discours [du ministre] redonne bien les fondamentaux de l’école républicaine : la laïcité, la justice sociale ».

Pour Christian Chevalier, secrétaire général du SE-Unsa, ces propos sont un « retour aux fondamentaux : l’école de la république, l’école de tous, qui étaient oubliés ces dernières années ».

Jean-Jacques Hazan, président de la FCPE, a de son côté parlé d' »un vent d’espoir » qui se levait, indique leparisien.fr.

Lors du congrès, George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, a affirmé que lors des concertations sur l’école »tous les acteurs de la communauté éducative seront consultés et bien entendu les parents d’élèves, qui doivent être les artisans de la mise en place d’une véritable coéducation« .

« Le ministre des élèves »

« Ce qui guidera notre travail, ce sera toujours et d’abord l’intérêt des élèves (…) Je serai toujours et d’abord le ministre des élèves« a par ailleurs tenu à soulignerVincent Peillon, indique le site du Nouvel Obs.

« Il nous faut un beau et grand débat sur l’école, il faut donner aux Français le temps de nourrir leur conviction, de forger leur jugement » a encore déclaré Vincent Peillon au cours du congrès, indique 20minutes.fr .

Concrètement, dans les jours qui viennent, Vincent Peillon devra s’atteler à la lourde tâche de recruter et de répartir les 1000 postes de professeurs promis pour la rentrée de septembre prochain, note leparisien.fr.

La question des rythmes scolaires est l’autre sujet brûlant : un sondage Ifop réalisé pour Dimanche Ouest-France révèle en effet que si 67% des Français approuvent le retour à la semaine de quatre jours et demi, 55% des parents ayant un enfant scolarisé en primaire le désapprouvent.

Source(s) :
  • AEF, AFP, nouvelobs.com, leparisien.fr, 20minutes.fr

Partagez l'article

Google

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.