« Vincent Peillon a donné l’impression, dans la manière dont il sac­ca­geait l’action conduite par Luc Chatel, que déjà il avait du mal à pas­ser les portes. Or, je rap­pelle que les portes des écoles ne sont pas si larges ».

Jean-François Copé lors d’une conférence de presse, 23/05/2012