Nicolas Sarkozy a soutenu hier sur BFMtv que le nombre d’élèves avait « diminué de plus de 130 000 et le nombre d’enseignants augmenté de 34 000 » en dix ans, des propos toujours en contradiction avec les statistiques de l’Education nationale.

Evoquant une interview donnée par le président sortant à RTL en février dernier, le journaliste de BFMtv a rappelé les chiffres cités à l’époque, vivement contestés par la communauté éducative et les médias. « Depuis dix ans, le nombre d’élèves dans l’Education nationale a diminué de 400 000 alors que le nombre d’enseignants a progressé de 45 000 : c’est ce que vous avez dit » a-t-il commencé.  « A quelques unités près », a confirmé Nicolas Sarkozy. 

Devant l’objection du journaliste, selon qui il y aurait en fait 149 000 élèves et 32 000 enseignants de moins, Nicolas Sarkozy a modifié ses chiffres. « Vous confirmez donc que le nombre d’élèves a diminué de plus de 130 000 et le nombre d’enseignants a augmenté de 34 000 ? « , a-t-il interrogé. « Non, baisse du nombre d’enseignants de 32 000 » a corrigé le journaliste.

« Non, non ! Mais non ! a protesté le président sortant. On peut se retrouver quand vous voulez, vous verrez que ce sont mes chiffres qui sont les bons. »

D’après une enquête de Libération s’appuyant sur les statistiques de l’Education nationale, le nombre d’élève a baissé de 146 700 élèves en dix ans, tandis que le nombre d’enseignant a, lui, diminué de 20 852.

En février dernier, l’état-major de Nicolas Sarkozy avait reconnu que la langue du président sortant « avait fourché » sur RTL et qu' »il vou­lait dire depuis vingt ans et non pas depuis dix ans ».