Présidentielle : les candidats interrogés sur la prévention sanitaire

Les 100.000 morts évitables chaque année en France, liées au tabac, à l’alcool, à l’insécurité routière et à l’alimentation, devraient être un des sujets du débat télévisé entre les candidats à l’élection présidentielle, selon un groupe de médecins.

Il s’agit d’un « sujet majeur », estiment ces neuf médecins pour qui « François Hollande et Nicolas Sarkozy doivent présenter leur politique de santé » à cette occasion, en prenant mieux en compte « la prévention et la sécurité sanitaire ».

Les deux finalistes de l’élection présidentielle ont répondu à 14 propositions de ce collectif sur les principaux risques sanitaires dus au tabac, à l’alcool, à l’insécurité routière et à l’alimentation.

Leurs réponses, « radicalement différentes », assorties vendredi de commentaires (bit.ly/IdqOni), sont en ligne sur le site (www.securite-sanitaire.org) initié par le Pr Claude Got, depuis longtemps ardent défenseur de la prévention.

François Hollande soutient totalement « un prélèvement sur le chiffre d’affaires de l’industrie du tabac, utilisable pour la prévention du tabagisme, et la possibilité d’actions collectives en justice » (« class actions »), indiquent ces médecins dans un communiqué commun.

En revanche, il soutient « avec des réserves », selon ce site, la création d’une expertise de la qualité des infrastructures routières, la surveillance de l’obésité par établissement scolaire, l’interdiction de toute promotion commerciale des médicaments.

Le candidat PS s’oppose à des augmentations de taxes sur le tabac et l’alcool pour en réduire la consommation et à la réduction de dix kilomètres à l’heure de la vitesse sur les routes.

Pour sa part, Nicolas Sarkozy soutient « avec des réserves » l’avertissement sanitaire sur les bouteilles (« L’alcool est dangereux pour la santé »), la surveillance de l’obésité par établissement scolaire, ainsi que l’installation du Lavia (Limiteur s’adaptant à la vitesse autorisée). Et, il « s’oppose aux onze autres propositions », comme par exemple d’interdire toute publicité sur les médicaments.

Les signataires du texte sont : Pr François Bourdillon et Gérard Dubois (Santé publique), Irène Frachon (hôpital de Brest), François Grémy (Santé publique), Claude Got (sécurité routière), Catherine Hill (épidémiologiste), Albert Hirsch (Ligue contre le cancer), Chantal Perrichon (Ligue contre la violence routière), Maurice Tubiana (cancérologue).

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.