L’année 2012, qui marque le dixième anniversaire du Plan d’action international sur le vieillissement des Nations Unies, a été décrétée « Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle ». C’est dans ce cadre que sera célébrée ce dimanche 29 avril la 4ème « Journée européenne de la solidarité et de la coopération entre les générations ».

Cette Journée, initiée en 2008 par la présidence slovène de l’Union européenne, a pour objectif de sensibiliser le public à la nécessité de renforcer la solidarité entre les générations.

Le vieillissement de la population est devenu un enjeu majeur pour notre société : les 65 ans et plus représentent déjà 17 % de la population française, et cette proportion devrait avoir doublé d’ici 2060. Il est donc important de favoriser le « vieillissement actif », c’est-à-dire l’optimisation de l’intégration sociale et de la qualité de vie pendant la vieillesse. Pour garantir de bonnes conditions de vie aux personnes âgées, une entraide intergénérationnelle est nécessaire, et elle peut être encouragée dès le plus jeune âge, à l’école.

Depuis plus de dix ans, l’association « Ensemble demain » aide par exemple les enseignants à mettre en place des partenariats entre les écoles, collèges, centres de loisir… et les maisons de retraite ou associations et clubs du 3ème âge. Les élèves et les seniors se retrouvent deux à quatre fois par mois autour d’ateliers pédagogiques : lecture, histoire, contes , plantations, travaux manuels, gymnastiques, arts plastiques, chants, etc.

A Paris, les clubs seniors du Centre d’Action Sociale organisent régulièrement de tels échanges avec des établissements scolaires et des centres de loisirs.