Nicolas Sarkozy souhaite maintenir la gratuité des lycées français à l’étranger et l’étendre petit à petit aux classes de collège. Dans une lettre adressée aux Français de l’étranger, publiée ce jeudi, le président-candidat a exprimé sa volonté de « garantir une égalité d’accès aux établissements français », pour que « chaque enfant français puisse accéder à un enseignement français de qualité, y compris à l’étranger ». Refusant « catégoriquement de revenir à un système qui reposerait uniquement sur les bourses scolaires, [qui] reviendrait à sacrifier l’éducation des enfants de classes moyennes », il a promis, dès l’année 2013, de « poursuivre la prise en charge des frais de scolarité » pour les enfants d’expatriés et de l’étendre « progressivement en classe de collège ».

La gratuité de la scolarité des enfants français à l’étranger, instaurée en 2007 pour les lycées, a été à l’époque très controversée à cause de son coût, chiffré à 107 millions d’euros en 2010 par un rapport parlementaire. La mesure avait d’ailleurs été gelée à la suite de ce rapport, qui dénonçait « son inéquité et son coût pour l’Etat ». Selon les parlementaires, étendre la mesure aux classes de primaire et collège pourrait faire grimper la facture à 700 millions d’euros par an.