Luc Chatel, ministre de l’Éducation Nationale, annonce une réforme des épreuves du brevet des collèges dès la session 2013. Cette réforme permettra de tenir compte des nouveaux programmes de troisième, appliqués à partir de la rentrée 2012.

En français, épreuve de trois heures, la dictée sera plus longue, allant de 600 à 800 caractères. La compréhension de texte sera évaluée par une série de questions, certaines d’ordre lexical et grammatical, et d’autres permettant à l’élève de réagir au texte proposé. Le collégien devra par ailleurs choisir entre deux épreuves de rédaction, l’un d’imagination et l’autre de réflexion, sans consignes « explicitées » comme auparavant.

En mathématiques, l’épreuve de deux heures sera composée de six à dix exercices, contre cinq actuellement. Ces exercices seront indépendants (il ne sera pas nécessaire d’en réussir un pour faire le suivant), et l’un au moins sera un exercice complexe de type problème.

En histoire-géographie, les collégiens devront obligatoirement traiter les deux matières, et non plus une seule au choix. Une troisième épreuve d’éducation civique fait également son apparition : elle évaluera la « connaissance de valeurs, de principes, de notions, d’acteurs » à travers une série de questions, suivie d’une analyse de document. Ces nouvelles épreuves dureront en tout deux heures.

Depuis 2011, le brevet comporte en outre un oral obligatoire d’histoire des arts.

L’édition 2012 du brevet des collèges, organisée du 28 au 29 juin prochains, n’est pas concernée par ces modifications.