Jumelles

Crédit photo : Rutger Smit / Flickr

Une étude récemment publiée dans la revue Psychological Science confirme l’importance de la scolarisation pré-primaire dans la réussite scolaire des élèves.

Le psychologue Elliot Tucker-Drob, de l’Université du Texas à Austin, a analysé l’impact de la scolarisation en maternelle en suivant les progrès de 1.200 jumeaux issus de 600 familles. L’un des deux jumeaux de chaque paire devait fréquenter l’école à partir de quatre ans, alors que l’autre ne passerait pas par cette étape. L’observation de jumeaux a permis de mettre de côté les facteurs génétiques ou familiaux dans la réussite scolaire.

L’étude a mis en évidence que les enfants passés par la maternelle avaient de meilleures compétences en lecture et en mathématiques, une différence d’autant plus nette s’ils étaient issus de foyers défavorisés ou si les parents s’occupaient peu d’eux à la maison. La pré-scolarisation a moins d’impact sur les enfants issus de milieux aisés, avec des parents plus disponibles.

La scolarisation précoce serait donc un réel moyen de garantir l’égalité des chances. Malheureusement, Elliot Tucker-Drob a aussi observé au cours de son étude que les familles de milieux défavorisés envoient plus rarement leurs enfants dans le pré-primaire : « ceux-là mêmes qui retireraient le plus de la maternelle sont les moins susceptibles d’y aller », déplore-t-il.