Ecran
born1945/Flickr

L’histoire d’un enseignant qui a piégé ses élèves en « pourrissant Internet » d’informations absurdes a fait le tour du Web cette semaine. Loys Bonod, professeur de lettres au lycée, a cherché à confondre les élèves adeptes du copier-coller de sites Internet dans leurs devoirs en diffusant de fausses informations à propos d’un poème peu connu, sur les sites et forums fréquentés par les élèves. Il leur a ensuite demandé de faire un commentaire de texte, à la maison, sur ce poème. Le test a été sans appel : dans les trois quarts des copies, l’enseignant a retrouvé l’une ou l’autre des aberrations qu’il s’était employé à distiller sur des forums ou des sites de corrigés !

L’expérimentation de Loys Bonod a généré un buzz incroyable, provoquant des réactions diverses. Si certains, comme il l’explique sur son blog, lui ont reproché un « manque de respect pour les élèves » ou une « absence de pédagogie », les adolescents piégés, eux, n’en tiennent absolument pas rigueur à l’enseignant (1). Certains estiment même qu’il leur a rendu service (2) !

Loys Bonod espérait, par cette petite expérimentation, dénoncer les sites proposant des corrigés gratuits ou payants, « autant d’opportunités pour les élèves de ne pas réfléchir par eux-mêmes ». Le site Oodoc.com, mis en cause par l’enseignant, a publié quelques jours plus tard une réponse contestant l’accusation et suggérant d’organiser « une grande discussion regroupant autour de débats les acteurs du monde éducatif ».

Cette semaine, les élèves des Profs se sont inspirés de ce fait divers pour concocter une petite revanche…