Plusieurs syndicats enseignants (dont le Snuipp-FSU, le Sgen-CFDT ou le SE-Unsa) et la FCPE appellent les enseignants à se mobiliser contre les suppressions de postes vendredi 30 mars lors d’une « soirée des écoles à Paris ».

Lors de cette soirée, intitulée « Pour une école juste et pas juste une école », les organisations espèrent interpeller le gouvernement afin d’exiger la fin du « démantèlement de l’école publique au service d’une politique exclusivement comptable ».

Dans un communiqué commun publié sur le site du Snuipp parisien, les organisations dénoncent en effet de « nouvelles amputations budgétaires qui aggravent encore la situation de nos enfants dans les écoles ». Elles évoquent notamment la disparition de 46 postes RASED et 40 fermetures de classes à la rentrée 2012 dans l’académie parisienne.