Les cours ont repris hier à l’école Ozar Hatorah de Toulouse, où un enseignant et trois enfants ont été assassinés ce lundi. La journée a commencé par une cérémonie d’hommage aux victimes de la tuerie, à laquelle les parents d’élèves ont également pu assister.

Si ces derniers se disent « soulagés que l’agresseur soit assiégé », ils attendent désormais la « délivrance de savoir qu’il a été arrêté », selon la mère d’une élève.  Les responsables de l’établissement oscillent également entre apaisement et expectative. « Nous attendons plus d’informations, explique Anne Werthenschlag, la directrice administrative de l’école Ozar Hatorah. Nous espérons bien entendu une arrestation immédiate ».

Mais les parents craignent toutefois que « d’autres inquiétudes viennent se pointer à l’horizon après cette période de soulagement ». « On n’est plus dans le fait-divers, on est dans quelque chose d’idéologique », remarque un père d’élève.

[vid id= RLJSsEdbMUs]