Selon le Parti de Gauche, le processus des Idex, « dernière étape d’une série de décisions aux conséquences désastreuses pour l’université », doit être « interrompu immédiatement ». Dans un communiqué, il appelle donc la communauté scientifique au blocage de cette « procédure d’inspiration libérale ».

En effet, pour le Parti, les Idex sont « illégitimes », car « ne procédant d’aucun texte réglementaire, ils sont seulement compatibles avec leur acte de naissance, la LRU ». De plus, dénonce-t-il, « les dossiers ont été élaborés dans le plus grand secret en court-circuitant toute instance démocratique ».

Les Idex sont également « néfastes », pour la recherche d’une part car « la concentration sur quelques pôles créera des déserts scientifiques et universitaires », estime le Parti, mais aussi pour le service public, car de nature à favoriser « au niveau du financement la logique du nouveau management européen ».