De nombreux chercheurs et personnalités, dont Boris Cyrulnik, ont signé la pétition lancée hier par un collectif composé d’organisations syndicales, d’associations de parents d’élèves et de mouvements pédagogiques pour dénoncer les suppressions en masse de postes d’enseignants RASED à la rentrée 2012.

Rappelant que la nouvelle vague de suppressions de postes « portera à près de 5000 le nombre de postes d’enseignants spécialisés de RASED détruits depuis 2008″, le texte déplore le sacrifice « de milliers d’élèves […] sous couvert d’une dette publique qui masque en réalité une vision ultralibérale de l’éducation ». « Le ministère saborde ainsi le seul dispositif gratuit d’aides spécialisées et psychologiques à l’intérieur de l’école », dénonce-t-il.

L’appel a déjà recueilli plus de 3000 signatures, dont celle de Boris Cyrulnik, qui avait déjà témoigné de l’importance du dispositif RASED pour les élèves en échec scolaire, dans le documentaire Un parmi les autres, en juin 2011.