Thierry Cadart, secrétaire général du Sgen-CFDT, a expliqué hier à l’AEF, que son syndicat avait décidé de ne pas boycotter la réunion du CTM (Comité Technique du ministère de l’Education nationale) portant sur la réforme de l’évaluation des enseignants, pour montrer que les syndicats avaient des propositions à faire.

Cette réunion n’a en effet pu se tenir, faute de quorum, la FSU, la CGT-Éduc’action, l’Unsa-Éducation, la Fnec-FP-FO, la Faen et SUD-Éducation ayant décidé de la boycotter.

« Nous souhaitons que le débat soit posé sur ce sujet. Cette décision de l’intersyndicale donne l’illusion que les organisations sont dans l’incapacité à faire des propositions sur ce sujet » déclare ainsi Thierry Cadart, qui ajoute « nous ne militons pas contre le maintien du système actuel que nous jugeons injuste et infantilisant ».