La Peep a réagi vendredi au discours de Nicolas Sarkozy sur l’éducation prononcé à Montpellier.

Pour la fédération de parents d’élèves, le président sortant n’a pas apporté de réponse aux problèmes de fond. Ainsi, des sujets tels que la réforme du rythme scolaire, la formation des professeurs, la lutte contre l’illettrisme ou le décrochage scolaire n’ont pas été mentionnés.

La fédération a par ailleurs déclaré être opposée « aux projets d’autonomie des collèges pour le recrutement des équipes pédagogiques ».

Mais elle s’est prononcée pour l’augmentation du temps de présence des enseignants dans les établissements scolaires. Elle se réjouit également de « la proposition d’arrêter l’application du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux ‘au moins dans le cycle primaire' ».

Enfin, elle juge crucial de « repenser la réforme de la formation des enseignants ».