Les Français veulent davantage de profs

Les résultats d’un sondage montrant que 70% des Français veulent plus d’enseignants sont un désaveu par rapport à la proposition de Nicolas Sarkozy "moins d'enseignants, mais mieux payés". La presse commente largement ces résultats. Tour d’horizon.

Selon un sondage CSA/Les Echos publié hier, 26 % des Français seulement sont favorables à la proposition de Nicolas Sarkozy d’avoir « moins d’enseignants, mais mieux payés ».

C’est peu : les Français sont en effet 70 % à juger qu’il faut plus d’enseignants, quel que soit leur salaire, et que c’est cela la priorité.

Libération titrait hier « Moins d’enseignants, mieux payés : une idée qui fait un flop ». Le quotidien souligne dans cet article que « les sympathisants de droite sont partagés : 46% sont favorables à ‘moins d’enseignants mais mieux payés’ et 51% à ‘avoir davantage d’enseignants, quel que soit leur niveau de salaire' ». Même parmi les électeurs du président sortant, une courte majorité se prononce donc pour plus d’enseignants.

Pour le quotidien Les Echos, « Sarkozy n’a pas convaincu les Français sur l’école ». On peut y lire ce matin en effet que les Français semblent beaucoup plus sensibles à la proposition de François Hollande de recréer des postes d’enseignants. La raison en est simple, comme l’explique Jérôme Sainte-Marie, directeur du département politique-opinion de CSA : « la feuille de paie des professeurs n’intéresse les sondés qu’à la marge tandis qu’ils sont très sensibles à sa contrepartie : moins d’enseignants et des classes plus surchargées ».

France Soir de son côté titre ce matin « Présidentielle : Sale semaine pour Sarkozy » revenant entre autres sur les résultats du sondage et le fait que dans ce contexte défavorable, le président sortant, lors de son meeting sur l’éducation mardi, « en a ‘oublié’ de prononcer un paragraphe de son discours dans lequel il annonçait la suspension de la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux pour les instituteurs. ‘ Oubli sur lequel lejdd.fr est largement revenu hier.

Mardi soir en effet, c’est Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole du gouvernement, qui a annoncé qu’à partir de 2013, la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite ne s’appliquerait plus aux professeurs des écoles.

Ce n’est qu’hier matin sur France Inter que Nicolas Sarkozy a lui-même confirmé cette mesure.

Source(s) :
  • Les Echos, Libération, France Soir, lejdd.fr, AFP, VousNousIls.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.