Langues en Scène : « L’apprentissage d’une langue par le théâtre désinhibe totalement les élèves »

L’association Langues en Scène, qui intervient dans les classes pour aider les professeurs de langues à monter un projet théâtral avec leurs élèves, vient d’obtenir l’agrément du ministère de l’Education nationale. Cette méthode d'apprentissage innovante rencontre un vif succès, particulièrement auprès des élèves en difficulté. Entretien avec sa créatrice, Pascale de Clauzade.

Langues en scene

® Langues en scène

Votre association Langues en Scène, créée en juillet 2010, vient d’être agréée par l’Education nationale. Pouvez-vous nous présenter en quelques mots sa démarche pédagogique ?

Langues en scène est une association qui propose aux enseignants de langues (anglais, espagnol, allemand, mais aussi français) de monter un projet théâtral avec des comédiens natifs de la langue, durant le temps imparti au cours. Notre but n’est pas de présenter un projet « clés en main » à l’enseignant, sachant que tout groupe d’élèves est différent. Le comédien et l’enseignant déterminent ensemble le thème de leur projet. Ils peuvent partir d’un sujet d’école, comme la solidarité ou le vivre-ensemble, ou d’un conte déjà exploité par l’enseignant en classe.

Lorsque nous avons débuté, en juillet 2010, nous collaborions essentiellement avec des enseignants de primaire. Aujourd’hui, nous intervenons aussi dans les maternelles, les collèges, les lycées, et même un établissement d’enseignement supérieur !

Vous n’êtes ni enseignante ni comédienne, qu’est-ce qui vous a poussée à lancer ce concept ?

Je me disais qu’il était dommage que les langues soient si mal enseignées à l’école, du moins pas comme elles devraient l’être. Je pense que pour apprendre une langue il faut la parler, et non faire de l’écrit sans arrêt. De plus, on demande aux professeurs des écoles d’enseigner une langue qu’ils ne maîtrisent pas forcément. Comme j’ai fait beaucoup de théâtre étant jeune, j’ai fait des recherches en ce sens et je me suis rendue compte qu’au Canada par exemple, le théâtre était obligatoire à l’école. L’idée est venue de là.

N’avez-vous pas peur que les élèves timides, qui n’osent pas participer à l’oral, soient perturbés par ce mode d’enseignement ?

Au contraire ! C’est incroyable, mais ces enfants inhibés, souvent timides et qui n’ont pas de résultats scolaires extraordinaires, se dévoilent totalement pendant ces interventions. Ainsi, l’année dernière, les rôles de la pièce montée par le comédien ont été distribués par tirage au sort. Le rôle principal a été attribué à une élève qui n’était pas très bien dans sa peau. Le prof était un peu inquiet, mais il a joué le jeu. Ils ont tous été surpris par l’implication de cette enfant. Elle s’est métamorphosée ! Cela l’a complètement désinhibée, même dans les autres matières.

Quel bilan dressez-vous de la première année d’existence de Langues en Scène ?

Très positif ! Nous avons reçu l’agrément au niveau national, nous avons été élus lauréats de la fondation HSBC pour l’Education.

Au salon Expolangues, nous avons fait une représentation avec une classe de ZEP particulièrement difficile. Nous ne voulions pas montrer uniquement des élèves avec un excellent niveau, nous voulions montrer que nous nous mettons à la portée de tous. J’ai trouvé cela étonnant de voir ce à quoi les comédiens étaient arrivés avec ces élèves, qui vivent dans des milieux un peu compliqués et ont parfois beaucoup de mal à se concentrer. Le but de l’association est là, c’est d’aider les professeurs de ces écoles, qui s’investissent de manière extraordinaire. Beaucoup d’entre eux ont d’ailleurs souhaité renouveler l’expérience cette année avec leurs nouvelles classes.

Langues en Scène : saynètes en anglais et espagnol

La page Facebook de Langues en Scène.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.