Les syndicats d’IEN SIEN-UNSA et SNPI-FSU réclament dans une lettre au ministre l’attribution d’une prime pour les inspecteurs travaillant dans les établissements ECLAIR.

« Les inspecteurs restent aujourd’hui les seuls personnels auxquels il est demandé de se mobiliser pour la réussite des élèves au sein des secteurs ECLAIR sans que cet engagement soit valorisé », puisque ces derniers sont « exclus du versement des primes caractéristiques de ces secteurs », déplorent les syndicats.

Comme « aucune conséquence n’est à ce jour envisagée », bien que « la directrice de la DGRH du ministère a reconnu à plusieurs reprises le caractère regrettable de cette absence de prise en compte », le SIEN-UNSA et le SNPI-FSU appellent « leurs adhérents et sympathisants à refuser toute participation à des rencontres départementales, académiques ou nationales visant à confronter les expériences territoriales initiées dans les secteurs ECLAIR ». « En revanche, poursuivent-ils, les inspecteurs poursuivront leur action de terrain ».

Dans une interview accordée à l’AEF, Patrick Roumagnac, du SIEN-UNSA, estime qu’il serait « juste et légitime que les IEN bénéficient des mêmes primes que celles des chefs d’établissement qui ne sont pas plus ou moins investis que les inspecteurs dans le dispositif ».