La proposition de loi des députés Jean-Michel Fourgous et Olivier Dassault, visant à rendre obligatoire un stage en entreprise de trois mois pour les enseignants de SES, a été enregistrée ce mardi à la Présidence de l’Assemblée nationale.

D’après l’exposé des motifs, ce texte vise « à compléter la formation théorique » des futurs profs de SES en « leur donnant une approche pratique et concrète de l’économie » et en les confrontant au « monde économique marchand » et à « l’économie réelle ».

Ce stage, d’une durée de trois mois, serait intégré à la formation initiale des futurs professeurs d’économie et se déroulerait « après l’obtention des concours du CAPES, du CAPET et du CAPLP ».

Dans une interview accordée à Vousnousils en décembre 2011, Jean-Michel Fourgous estimait que « qua­si­ment aucun prof d’éco n’avait d’expérience de l’économie réelle ». « Ils forment les élèves à être des spec­ta­teurs cri­tiques alors que notre pays a besoin d’acteurs et de créa­teurs. » affirmait le député.

Dans un droit de réponse publié quelques jours plus tard, l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES) critiquait les propos du député en affirmant que Jean-Michel Fourgous et Olivier Dassault n’avaient « pas d’expérience de l’enseignement réel ».