L’ancien ministre socialiste de l’éducation Claude Allègre a affiché hier sur Europe 1 son soutien à Nicolas Sarkozy en affirmant qu’avec le recrutement de 60 000 enseignants, François Hollande faisait « l’opposé de ce qu’il fallait faire ».

Il a également assuré « ne pas comprendre les déclarations » de l’ancien conseiller éducation de Nicolas Sarkozy, qui avait annoncé mardi son intention de voter pour François Hollande. Selon Allègre, le candidat socialiste « fait de la démagogie pour attirer des voix ».

« Ce n’est pas sérieux de dire qu’il faut créer des postes » a estimé Claude Allègre, préconisant plutôt d' »augmenter le salaire des enseignants » pour « attirer les meilleurs éléments ». Mais comment faire « si on met tout le budget dans la création de postes ? » a-t-il interrogé.