Desperate Housewives un plaisir coupable, un livre de Virginie Marcucci

Le premier livre de la collection sera consacré à la série Desperate Housewives.

Les séries télé ne sont plus dédaignées par les intellectuels. Certains enseignants les utilisent comme sources d’exemples pour leur cours; elles sont aujourd’hui étudiées jusque dans les universités. Au-delà du simple divertissement, les séries américaines abordent de grandes thématiques existentielles : le bon­heur (Desperate Housewives), la société (Lost), la liberté (Prison Break), la justice (24 heures chrono, Dexter)… ce qui en fait d’excellents supports pédagogiques, et de vastes sources de questionnement.

Les Presses Universitaires de France, sérieuse maison d’édition fondée par un collège de professeurs en 1921, consacrent cet état de fait en lançant en avril une collection de livres dédiée aux séries. Cette nouvelle collection des PUF a pour objectif de « donner des pistes de compréhension et de réflexion » au public de ces programmes, et leur permettre de « prolonger leur expérience télévisuelle ».

Virginie Marcucci, professeur d’anglais en prépa, ouvrira la collection avec son essai Desperate Housewives. Un plaisir coupable. Deux autres ouvrages sont annoncés pour le 18 avril : Les Experts. La police des morts, par Gérard Wajcman, psychanalyste et maître de conférence à Paris-VIII, et The Practice. La justice à la barre, de Nathalie Perreur, docteure en sciences de l’information.

Suivront « 24 heures chrono » par Jean-Baptiste Jeangène Vilmer en août, « Six Feet Under » par Tristan Garcia en septembre et « Grey’s Anatomy » par Laurent Jullier et Barbara Laborde en octobre.