Etats-Unis : Un lycée de l’Ohio paie ses élèves pour venir en cours

Un lycée de Cincinnati (Ohio) paie depuis lundi ses élèves jusqu'à 25 dollars par semaine pour venir en cours et bien se comporter en classe.

Personne en train de compter des dollars sur un bureau

Photo : reway2007 / Flickr

Depuis lundi, les élèves d’un lycée public de Cincinnati qui viendront en cours à l’heure et ne perturberont pas la classe toucheront à la fin de chaque semaine 10 dollars (7,5 euros), ou 25 dollars (19 euros) s’ils sont en dernière année.

La Dohn Community High School de Cincinnati est une charter school (école publique dotée d’une large autonomie dans sa gestion) comptant 170 élèves, dont 90 % vivent dans la pauvreté, et 80 % ne vivent pas avec leurs deux parents. Le taux d’absentéisme y atteint 23 %, et à peine 14 % des élèves de terminale ont obtenu leur diplôme de fin de cycle l’année dernière.

Certains élèves sont les seules personnes de leur foyer à travailler; pour ces jeunes, aller à l’école n’est pas une priorité. « Nous disons aux élèves qu’ils devraient traiter l’école comme si c’était leur boulot et ils nous répondent qu’ils ne sont pas payés, confie Kenneth Furrier, qui dirige la Dohn Community High School. Maintenant, ils le sont. »

5 % d’élèves présents en plus

Les élèves sont payés chaque semaine s’ils viennent en classe, sont ponctuels et ne perturbent pas les cours. Furrier a estimé que récompenser les élèves sur des objectifs à court terme marcherait mieux que de les payer chaque mois : « un mois, c’est trop loin ». Ce programme doté d’un budget de 40.000 dollars (31.000 euros) a été intégralement financé par des associations de bienfaisance et deux généreux mécènes.

En 2010, une étude menée par Ronald Fryer, chercheur à l’université d’Harvard, a mis en évidence que récompenser les élèves pour de petites actions à court terme telles que venir en cours, faire preuve de discipline, porter un uniforme ou lire des livres améliorait sensiblement leurs résultats, tandis que payer les élèves en fonction de leurs scores aux examens n’avait aucun effet.

Lundi, il y avait 5 % d’élèves de plus en cours à la Dohn Community High School. « Si c’est 8 % la semaine prochaine puis 10 %, cela signifie que nous allons dans la bonne direction », espère Ken Furrier.

Source(s) :
  • reuters.com, huffingtonpost.com, lesechos.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.