Etudiants étrangers : la nouvelle circulaire Guéant, « un coup de bluff »

Selon Fatma Chouaieb, porte-parole du Collectif du 31 mai, la nouvelle circulaire Guéant n'a rien changé à la situation des étudiants étrangers souhaitant travailler en France.

La nouvelle circulaire Guéant encadrant les modalités d’emploi des étudiants étrangers en France, n’a « absolument pas » amélioré la situation, selon Fatma Chouaieb, porte-parole du Collectif du 31 mai. En effet, si la nouvelle version de la circulaire a été communiquée le 12 janvier, sa publication officielle sur le site du ministère de l’Intérieur est beaucoup plus récente.

« Dans les préfectures de région et de département, la situation n’a pas changé, dénonce Fatma Chouaieb.  Les étudiants qui s’y présentent se voient répondre qu’aucun nouveau texte n’a été reçu et que les services sont « dans l’attente ». »

Même à Paris, où un canal spécial pour les étudiants étrangers a été ouvert, les dispositions de la nouvelle circulaire Guéant ne sont pas appliquées. Fatma Chouaieb cite notamment l’examen par les préfets du « lieu des études secondaires de l’étudiant », de la « maîtrise d’une langue » ou de « la connaissance d’une culture », pour délivrer les visas de travail.

Selon la jeune fille, les responsables des relations internationales dans les écoles, les universités et les prépas se font « beaucoup de souci » quant aux retombées. En effet, « les inscriptions baissent fortement, notamment en ce qui concerne les Chinois et les Marocains ».

« Le gouvernement a joué sur un énorme effet de communication, qui a très bien réussi puisqu’on ne parle plus du tout de la question des étudiants étrangers. C’est un coup de bluff ! dénonce Fatma Chouaieb. Au Collectif, nous avions eu une lueur d’espoir avec la seconde circulaire […], mais sur le terrain, elle n’a pas été suivie d’effets. […]Il faut retirer cette circulaire Guéant […] et donner des instructions bien plus précises et urgentes aux préfets ».

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.