Et pour cause ! Avec les 14 000 suppressions de postes d’enseignants prévues pour la prochaine rentrée, Maurice risque de ne plus être un cas isolé…