Selon Mélenchon, l’UMP organise l’école « comme un marché »

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé hier lors de ses voeux au monde éducatif la "financiarisation" de l'école et la "marchandisation des savoirs" instaurées par les mesures de l'UMP.

Lors de ses voeux au monde éducatif hier, Jean-Luc Mélenchon a condamné les mesures de Sarkozy et le projet global de l’UMP, qui fait peser une « grande menace sur le système éducatif français » : celle de « la finan­cia­ri­sa­tion et de la mar­chan­di­sa­tion des savoirs ». Le candidat du Front de gauche a notamment critiqué la loi LRU sur l’autonomie des universités.

« Il ne s’agit pas d’autonomie au plan péda­go­gique quand c’est M. Sarkozy qui en parle, il s’agit d’autonomie de ges­tion dans tous les sens du terme, il s’agit de créer un mar­ché avec des acteurs en concur­rence », a estimé Jean-Luc Mélenchon. « Maintenant, le pro­jet de l’UMP, c’est de répandre cette méthode par­tout et dès le pri­maire ».

Pour « briser la logique de marché », le candidat du Front de Gauche a proposé d' »ins­tau­rer la gra­tuité qui est la seule capable d’abolir la com­pé­ti­tion entre les établis­se­ments », de réta­blir la carte sco­laire » et d' »abro­ger la LRU ». Il a également préconisé d’allonger la durée de scolarisation « de 3 ans à 18 ans ».

Concernant la formation des enseignants, il a prôné « le recru­te­ment social », les « pré-recrutements comme nous le fai­sions dans le passé », et proposé de rétablir la formation des maîtres.

Source(s) :
  • avec AFP

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.