Le théorème de Kropst, ou « comment survivre en prépa »

Avec son roman "Le théorème de Kropst", Emmanuel Arnaud plonge le lecteur dans l'univers fermé et cruel des classes préparatoires scientifiques.

Le théorème de Kropst, roman d'Emmanuel Arnaud aux éditions MétailiéLaurent Kropst est élève en maths sup au prestigieux lycée Louis-le-Grand. Doué sans être surdoué, il a quitté sa petite amie en Terminale et renoncé à tout loisir pour tenir le rythme effréné de la prépa. Un brillant avenir lui semble promis – jusqu’à ce qu’un contrôle raté menace de lui faire perdre sa précieuse dixième place au classement général, avec à la clé l’accès aux prépas étoilées menant à Polytechnique. Son monde s’effondre. Jouant le tout pour le tout, il décide alors de manipuler son professeur de maths pour effacer cet accident de parcours. Il découvre que la ruse est payante, et qu’il existe des chemins de traverse pour parvenir en haut de l’échelle…

Le roman

Le théorème de Kropst, premier roman de l’auteur jeunesse Emmanuel Arnaud, propose une chronique perspicace et ironique de l’univers de l' »élite » étudiante, les prépas des meilleurs lycées de Paris. Il nous plonge dans l’acharnement au travail et l’abattement des mauvais élèves, la brutalité des bizutages, et le poids du classement général, qui détermine tout un avenir sur quelques dixièmes de points de plus ou de moins. Laurent Kropst pointe du doigt l’injustice du système, où certains partent avec une longueur d’avance (voir extrait), pour mieux justifier ses mensonges, son propre détournement des règles.

De jeune homme discret et innocent, Laurent Kropst devient au fil du roman un personnage amoral et calculateur. Cette métamorphose est accélérée par son contact avec une poignée de « khâgneux » (élèves de prépa littéraires) qui l’extirpent de son univers étriqué de « taupin » et font de lui un être mondain, cultivé, assuré, qui apprend à jouer de son image. Mais ce côté obscur de sa personnalité ne prend jamais pleinement le dessus, et Laurent demeure sympathique, avec un regard cynique sur le monde plutôt séduisant. Le livre est aussi une célébration de l’intuition, son point fort, qui lui permet de puiser instinctivement dans le meilleur de la rigueur mathématique et de la fantaisie littéraire.

Extrait

Il a rapidement compris la situation : les dés sont pipés dès le premier jour, ou presque. Dans la classe on trouve déjà, on l’a dit, une dizaine d’ex-élèves des terminales du lycée Louis-le-Grand, dont la fameuse TS1, qui ont pendant deux ans préparé l’intégralité du programme de maths sup. Ils ont une bonne année d’avance sur le reste des élèves. C’est normal ? A côté d’eux, ou en même temps, car rien n’interdit de cumuler les avantages, au contraire, se dressent une vingtaine d’élèves dont l’un ou l’autre des parents sont professeurs de mathématiques en prépa ou bien anciens élèves de l’ENS. Ceux-là ont été programmés depuis l’âge de dix ans pour entrer à Polytechnique (…) Alors quand à côté on est un pauvre élève de banlieue dont les parents sont fonctionnaires de base, et qu’on ne dispose pas d’un QI de 200, qu’est-ce qu’on fait ? On s’écrase ? On se laisse marcher dessus par toute la classse pendant un an, on finit trentième, et on est viré à la fin de l’année en se consolant benoîtement en pensant « Merde, qu’est-ce qu’ils étaient forts dis donc à LLG ! Vraiment y a rien à faire contre de pareils génies ! J’suis déjà bien content d’avoir pu les connaître un an dans ma vie ! » ?


Le théorème de Kropst, d’Emmanuel Arnaud (éditions Métailié)
Sortie le 26 janvier. 144 pages, 14 €.


Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.