Selon une enquête publiée aujourd’hui par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), 10,9 % des personnels de l’enseignement ont une consommation régulière de substances psychoactives par mois : alcool, cannabis, tabac, cocaïne, ecstasy ou amphétamines.

L’enquête de l’INPES avait pour but de déterminer l’usage des substances précédemment citées en fonction de l’activité professionnelle exercée. On y apprend ainsi que les professionnels du secteur de l’enseignement ont une consommation de produits psychoactifs moins importante que la moyenne des actifs (19 % de consommateurs réguliers). Il s’agit même du secteur professionnel le moins touché par cette dépendance, avec la santé humaine et l’action sociale.

L’enquête se penche également sur la consommation d’alcool au travail, qui concerne 16,4 % des actifs occupés.