Selon le responsable national de la Peep-Sup, Bruno Jouvence, le boycott de la réunion du Cneser par les membres de l’association, ce lundi, ne résultait pas d’une action concertée.

Une dépêche AFP publiée hier annonçait que l’association de parents Peep-Sup s’était jointe aux syndicats enseignants et à l’Unef pour annoncer un boy­cott de cette réunion de présentation du budget des universités, « en signe de pro­fonde répro­ba­tion et de colère » contre le manque de trans­pa­rence et « les opé­ra­tions de camou­flage » du ministère.

Seules 14 personnes s’y sont effectivement rendues sur les 68 attendues.

Bruno Jouvence dément pourtant « formellement, en ce qui concerne [la Peep-Sup], toute déclaration commune ou action concertée de boycott lors du Cneser ». 

Faute de participants, la réunion du Cneser a été renvoyée au 23 janvier.