Benoist Apparu, secrétaire d’Etat au Logement, publie des propositions sur l’éducation dans un livre en ligne intitulé « Chapitre 2012« , en vue de l’élection présidentielle.

Il préconise de « bouleverser les habitudes et les traditions pour intégrer dans la mission même des enseignants l’accompagnement individualisé des élèves », avec « des conséquences lourdes sur le temps de présence et le temps de travail des enseignants, qu’il faudra augmenter en conséquence en distinguant les heures matière et les heures d’accompagnement individualisé ».

Le secrétaire d’Etat propose « une refonte profonde de l’acte d’enseigner », qui s’accompagnera, tient-il à souligner, d’une augmentation salariale.

Il propose également une réorganisation du système éducatif autour de trois nouveaux cycles : « le premier cycle qui correspondrait au socle commun de connaissances et de compétences c’est-à-dire au savoir minimum que la société souhaite garantir à sa jeunesse. Il serait composé de l’actuel primaire et du Collège ». « Le deuxième cycle, destiné à former les employés et les cadres moyens […] comprendrait le Lycée et l’enseignement et l’enseignement supérieur court (niveau licence) ». En troisième lieu, « l’enseignement supérieur long parachèverait cette nouvelle organisation (niveau master et doctorat) pour les cadres supérieurs, les enseignants et les chercheurs. »