Selon Francis Godard, président de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, « ce sont les étudiants passés par les bacs généraux qui réussissent le mieux à l’université », les décrocheurs en première année étant en majorité des bacheliers technologiques et professionnels. Pour le président, rien d’étonnant. Il juge en effet qu’un « titulaire de bac pro qui se retrouve en sociologie ou en histoire est complètement perdu. »

Ainsi, les bacheliers technologiques et professionnels feraient chuter le taux de réussite en première année d’université. « Si on enlève les bacs professionnels et technologiques des statistiques, le taux de réussite en première année à l’université serait tout à fait honorable », estime Francis Godard.

Gilles Caps, proviseur du lycée professionnel et technologique Jean-Baptiste Clément, déplore de son côté que les élèves des filières technologiques et professionnelles « se retrouvent à la fac » car les BTS et les IUT qui leur sont « destinés » deviennent sélectifs.