Jugeant peu convaincant le nouveau texte sur le travail des étudiants étrangers présenté mercredi par le gouvernement, le Collectif du 31 mai, la CPU, la CGE et la Cdefi présentent aujourd’hui leurs propositions de modification. Les conférences d’universités et de grandes écoles ont rencontré vendredi à ce propos les représentants des étudiants, déplorant qu’ils n’aient pas été consultés lors de la réunion de travail du gouvernement. Selon un communiqué commun aux trois conférences, les contributions devraient permettre « d’abou­tir à des com­plé­ments de rédac­tion de la cir­cu­laire qui devrait ainsi répondre aux prin­ci­pales dif­fi­cul­tés d’ap­pli­ca­tion de la cir­cu­laire du 31 mai ». Le Collectif du 31 mai reprochait notamment à la nouvelle circulaire Guéant son manque de précision quant aux critères de recevabilité des dossiers des étudiants étrangers demandant un changement de statut.

Selon le communiqué, « ces pro­po­si­tions de modi­fi­ca­tions sont en cours de relec­ture et de vali­da­tion au sein des ins­tances des trois confé­rences » et seront « trans­mises, dans la jour­née de lundi », à Claude Guéant, Xavier Bertrand et Laurent Wauquiez.