La CPU(1), la CGE(2) et la CDEFI(3) rencontreront aujourd’hui le Collectif du 31 mai et les représentants des étudiants pour débattre du nouveau texte censé dissiper les « malentendus » de la circulaire Guéant. A l’issue de cette réunion de travail, les organisations adopteront une position commune sur le texte. Celui-ci-ci avait été très mal accueilli lors de sa présentation. Le Collectif du 31 mai avait notamment dénoncé le manque de clarté de ses critères, laissant trop de place à « l’arbitraire des décisions en préfecture ». Le député PS Alain Claeys avait quant à lui déclaré que « Claude Guéant se [trompait] deux fois: [c’était] trop peu et trop tard ». De plus, les étudiants avaient déploré le fait qu’aucune organisation les représentant n’ait été conviée à la présentation du nouveau texte hier.

Selon la CPU, « les ministres ont laissé jusqu’à ven­dredi pour don­ner un avis et pro­po­ser des modi­fi­ca­tions ». Durant la séance de travail d’aujourd’hui, « on va veiller à ce que les cri­tères d’appréciation des dos­siers de chan­ge­ment de sta­tut d’étudiant à sala­rié soient expli­ci­tés clai­re­ment pour éviter l’arbitraire » a expliqué Fatma Chouaïeb, porte-parole du Collectif du 31 mai.