L’Education nationale est « au coeur » de la « falsification historique », selon Jean Sévillia

Selon le journaliste et écrivain Jean Sévillia, l'Education nationale instrumentaliserait l'enseignement de l'histoire en occultant certains épisodes des programmes scolaires.

Jean Sévillia, journaliste au Figaro et auteur de l’ouvrage Historiquement incorrect, déplore dans un entretien accordé à Valeurs actuelles la « falsification historique » menée par les enseignants de la commission des programmes scolaires. Leur vision « relègue la nation dans les limbes de l’histoire, condamne les frontières, rejette tout enracinement géographique et spirituel », explique le journaliste.

Jean Sévillia cite en exemple le regard porté sur la Première Guerre mondiale. Il n’hésite pas à condamner la perception du conflit « à travers la vie des combattants de base ». « On insiste tant sur cet aspect qu’on oublie la dimension géopolitique de la guerre[…]. Nous ne comprenons plus ce qui les animait, ni qu’ils aient largement consenti à ce sacrifice », précise-t-il.

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.