Les entreprises françaises sont « préoccupées » par les effets de la circulaire Guéant restreignant les possibilités d’embauche des étudiants étrangers diplômés sur le territoire. Le Medef estime que la mise en oeuvre de cette circulaire « risque d’être un pro­blème pour la com­pé­ti­ti­vité de la France et son rayon­ne­ment à l’étranger » ; elle menacerait « l’attractivité des entre­prises ».

940 étudiants se seraient vus refuser un visa leur permettant de travailler en France, obligeant les entreprises à renoncer à leur embauche, d’après le Collectif du 31 mai. « Le motif de refus […] est qu’il y a des a diplô­més for­més en France dis­po­nibles. Nous on sait très bien qu’il n’y en a pas pour ce mar­ché pré­cis, sinon on recru­te­rait en France ! » déplore le PDG d’une entreprise informatique.

Les étudiants étrangers ont défilé dimanche avec les sans-papiers pour protester contre la politique d’immigration de Claude Guéant, lors d’une manifestation parisienne qui a réuni entre 950 et 5000 personnes.