evaluation enseignantsAdepte des évaluations en tout genre, Luc Chatel sera à son tour évalué par les enseignants sur sa politique éducative. Le Snuipp-FSU a lancé ce lundi l’opération « Nous aussi, on évalue ! », et a invité les enseignants à remplir la fiche d’évaluation du ministre de l’Education nationale, puis à la renvoyer au président de la République.

4 critères d’évaluation

Le document, distribué à 200 000 exemplaires dans les écoles et téléchargeable sur le site du Snuipp, propose d’évaluer la réussite de la politique de Luc Chatel sur 4 critères : son investissement dans la réussite « de tous les élèves », ses efforts pour protéger et développer l’école maternelle, la qualité de la formation qu’il offre aux enseignants et la décence de leur rémunération. Pour chaque critère on pourra choisir entre deux smileys plus ou moins déconfits, selon son degré de déception.

« Une politique à haut risque pour l’école »

Pour le Snuipp-FSU, l’appréciation est « sans appel » : c’est une politique « à haut risque pour l’école ». Le syndicat dénonce une « fragilisation de la maternelle », « un abandon de la formation », des « suppressions de classes » et déplore les « prochaines suppressions d’emplois programmées dans le budget 2012 » qui ne feront qu’ « aggraver la situation ».

L’initiative « Nous aussi, on évalue ! » est une pique du Snuipp-FSU en référence aux récents projets polémiques du ministère de l’Education nationale : le dispositif d’évaluation des élèves en maternelle et la réforme de l’évaluation des enseignants. Un appel à la grève a été lancé par la plupart des organisations syndicales pour empêcher la mise en application de cette réforme, qui prévoit notamment de remplacer la double notation des professeurs par un unique entretien avec le chef d’établissement.