Le député UMP Eric Ciotti s’est féli­cité jeudi de l’efficacité de sa loi contre l’absentéisme. En cas d’absentéisme scolaire (au moins quatre demi-journées sur un mois), le versement des pres­ta­tions fami­liales peut être suspendu sur demande de l’inspecteur d’académie. Le ministre de l’Education a annoncé jeudi que 99,5% des cas ont été réso­lus par une convo­ca­tion des parents.

Depuis l’entrée en vigueur du décret de la loi « Ciotti » en janvier, « 32.000 familles avaient été aler­tées parce que leur enfant était absen­téiste », a annoncé Luc Chatel. Après une ou deux convocations à l’inspection d’académie ou dans l’établissement de l’enfant, « 160 [familles] seule­ment ont fait l’objet d’une sus­pen­sion » des allo­ca­tions fami­liales. « Cela veut dire que la menace d’une sus­pen­sion des allo­ca­tions fami­liales, qui a été très décriée, marche », a-t-il conclu.