sida

Franck Minez/Flickr

La journée mondiale de lutte contre le sida rappelle, chaque 1er décembre, que les ravages de la maladie chez les jeunes de 15 à 24 ans ne faiblissent pas : ils représentent 12% des nouveaux séropositifs cette année. La cause ? Un manque d’information à la prévention. L’occasion pour les enseignants, ce 1er décembre, d’évoquer en classe ce sujet délicat. Pour les y aider, Curiosphere.tv a mis en ligne un mini-site d’information à destination des collégiens et lycéens, en partenariat avec Sidaction. Très complet, le site permet d’aborder la prévention de la maladie de façon ludique grâce à des mini-jeux où l’élève pourra incarner un spermatozoïde luttant contre les virus, vivre quelques instants le quotidien d’un jeune séropositif, ou répondre à des questions pour tester ses connaissances sur le sida. Le site propose également une information de qualité sous forme de vidéos, diaporamas et images animées.

Ces différents modules peuvent être téléchargés pour une utilisation en classe. L’espace enseignants propose d’ailleurs des pistes pour une exploitation optimale selon le niveau des élèves : collégiens ou lycéens.

Rappelons également qu’Eduscol a mis en ligne une sélection de ressources destinées à aider les équipes éducatives à aborder avec les élèves les questions liées à la prévention du sida : entre autres, une fiche de dix questions pour combattre les idées reçues sur les modes de transmission et de protection. En 2010, 27% des jeunes pensaient encore que l’on pouvait attraper le sida par une piqûre d’insecte, et 15% que l’on pouvait être contaminé en utilisant des toilettes publiques, selon une enquête de l’Observatoire régional de santé d’Ile-de-France.