Le jeune homme qui avait photographié et publié sur Internet le sujet de mathématiques du bac S a été blanchi par le juge chargé de l’enquête. Selon ce dernier, le suspect « ne pouvait avoir la certitude de détenir et communiquer le véritable sujet ». La feuille photographiée par le lycéen ne comportait en effet « aucune inscription officielle ni aucune mention relative au bac » selon le magis­trat ins­truc­teur Alain Cadet.

Le jeune homme a également été relaxé sur le plan disciplinaire par l’université Paris-Ouest Nanterre, où il pourra donc poursuivre ses études, ayant obtenu son bac avec mention. 

Le parquet a d’ores et déjà annoncé sa décision de faire appel de la levée de la mise en examen et du contrôle judiciaire. Luc Chatel avait annoncé ce vendredi sur Europe1 vouloir « être absolument intransigeant face à la fraude » et se réserver « le droit de faire appel » de la décision de l’université.

La fuite était partie d’un technicien de maintenance travaillant dans la reprographie où ont été imprimés les sujets du bac de mathématiques. Le fils de ce dernier avait récupéré « à son insu » un exemplaire du sujet et l’avait transmis, par le biais de connaissances communes, au principal suspect, qui l’avait photographié et publié sur le site internet jeuxvideo.com.