Présence anormale d’iode 131 dans l’air en France

L'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a annoncé hier que des doses anormalement élevées d’iode 131 avaient été détectées dans l’air en France et dans plusieurs pays européens.

Nuclear Wetlands (Flickr/James Marvin Phelps)

D’où vient l’iode 131 détecté dans l’air le 11 novembre et signalé dans un message d’alerte de l’IAEA (International Atomic Energy Agency) ? Même si à ce stade, elles sont sans danger pour la santé, les doses présentes sont anormales, et l’IRSN enquête actuellement pour savoir d’où elles proviennent, leur origine étant inconnue.

La piste Fukushima est écartée, car l’événement est « trop ancien et trop lointain », a expliqué Didier Champion, directeur de l’environnement et de l’intervention à l’IRSN, dans Le Monde aujourd’hui.

A ce jour, les analyses effectuées laissent penser que « le rejet viendrait plutôt d’Europe centrale ou d’un peu plus loin » précise-t-il, toujours dans le quotidien. En n’excluant pas non plus totalement un acte malveillant.

Pour en savoir plus :

Fiche Pédagogique sur l’énergie nucléaire et débat d’experts : « Peut-on se passer du nucléaire ? ».

La présence de cet élément extrêmement radioactif dans l’air montre en tous cas que « quelque chose s’est passé » indique Didier Champion sur futura-sciences.com, mais pour l’instant, il n’y aurait pas lieu de s’inquiéter.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.