La création de postes d’enseignants ne devrait coûter « que » 1,9 milliard d’euros sur le quinquennat

L'institut Montaigne a réalisé sa propre évaluation du coût de la création de 60 000 postes d'enseignants promise par François Hollande : 1,9 milliard d'euros sur le quinquennat, contre 7,5 milliards d'euros selon Chatel.

L’institut Montaigne, think tank indépendant, a chiffré le coût de la création de 60 000 postes d’enseignants promise par François Hollande à 1,9 milliard d’euros sur le quinquennat. Une estimation bien inférieure à celle de Luc Chatel, qui avait évalué le coût de la mesure à 7,5 milliards d’euros, et même de François Hollande qui avait avancé le chiffre de 2,5 milliards d’euros.

Pour parvenir à cette estimation, le think tank a considéré le coût d’un enseignant en début de carrière, en prenant en compte toutes les cotisations à l’exception des cotisations retraite.

Comme François Hollande n’a pas détaillé la proportion de postes créés dans le premier et dans le second degré, l’Institut Montaigne s’est basé sur l’embauche de deux tiers d’enseignants de premier degré, de 30 % d’enseignants du second degré et de 3% de personnels administratifs.

Le chiffre de 1,9 milliards d’euros sur le quinquennat n’est pas un coût cumulé, contrairement aux 7,5 milliards d’euros avancés par Luc Chatel, mais il « n’est pas usuel de réfléchir en dépenses cumulées » a précisé le think tank.

Source(s) :
  • lesechos.fr, chiffrages-dechiffrages2012.fr

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.